Retourner aux résultats

Et si on allait voir « l’été indien » cet automne à Montréal ?

Au Québec, on a coutume de parler « du temps des feuilles ». Les paysages automnaux s’ouvrent sur des forêts en feu qui se reflètent dans la plénitude des lacs.

Pour les habitants du Québec, l’été indien, symbolise cette période de l’année où le temps est encore doux et clément pour profiter au mieux de la nature et des multiples activités extérieures restantes. La saison charnière avant le « gros hiver ».

Sandrine

Sandrine a posé ses valises à Montréal depuis plus de 10 ans maintenant. Elle révèle conseils et recommandations pour vos prochaines vacances en Amérique du Nord. En avant !

Venez profitez des traditions automnales montréalaises comme un quebequois !

Pour découvrir les spectacles lumineux et les festivals qui vous attendent, cliquez ici.

Carte postale automnale

On prolonge l'été...

Les terrasses dans Montréal, sont toujours là, mais avec des petits réchauds pour rallonger au maximum le plaisir de boire un verre à l’extérieur.

Il faut à tout prix essayer la terrasse du Jardin Nelson dans le vieux-Montréal, où l’on peut déguster de bons cocktails en écoutant du jazz live, ou encore pour une ambiance plus jeune, la terrasse du Saint-Sulpice en plein quartier latin.

fall.jpg
Crédit: Sandrine Tordjman

Des produits frais à goûter

Pour chacun, l’engouement est fort. Les fins de semaine petits et grands veulent aller voir « les feuilles » dans le parc du Mont-Royal. Pourquoi ne pas aller cueillir des pommes dans les vergers entourant la métropole ? Rendez-vous à Pomme d’amour à Oka ou aux vergers du Parc du Mont-Saint-Bruno.

Il est temps également de faire les dernières récoltes dans les marchés publics (mon marché fétiche est le marché Jean-Talon entre la Petite Italie et Villeray) afin de préparer des conserves et des confitures pour l’hiver. Les étals sont remplis alors de gros paniers de tomates, poivrons, aubergines ou fruits de toutes sortes.

Visites effrayantes

Des traditions qui perdurent...

Impossible de parler de l’automne sans penser à la période d’Halloween. Une forte communauté Irlandaise a instauré cette coutume dans toutes les rues de la ville.

Les maisons se parent de citrouilles et autres décorations, des magasins éphémères de costumes fleurissent. Les pharmacies, supermarchés et autres boutiques croulent sous les bonbons que chacun devra distribuer le soir du 31.

Si vous êtes en famille, n’hésitez pas à acheter un costume à vos enfants et à aller dans le quartier le plus décoré de la ville, Outremont, afin de leur faire vivre une soirée inoubliable, à récolter des bonbons avec les autres enfants du quartier.

Allez danser avec toutes sortes de créatures !

Tout un tas d’activités sont prévues pour cette soirée effrayante. Plusieurs bars ou clubs organisent des soirées déguisées, et ici on ne rigole pas avec ça ! On est très consciencieux et précis. Certains costumes sont « vraiment très réalistes ».

N’hésitez pas à aller faire un tour à la SAT sur le boulevard Saint-Laurent pour une soirée d’Halloween sur le toit du bâtiment assez spectaculaire, ou encore au Café Campus pour une fête qui prend des airs de cirque freaks et célèbre la difformité et la différence. Ou alors, pompon de la saison, une « party » complètement sexy et déjanté dans une église dont l'identité n'a toujours pas été révélée. Plus de 666 participants l'an dernier étaient présents.

scary.jpg
Crédit: Sandrine Tordjman

Envie d'un grand frisson ?

Avant d’aller « clubber » comme on dit ici, mettez-vous dans l’ambiance en passant à Peur-entrepôt. Dans le vieux-Montréal, des containers aménagés vous y attendent. Vous explorerez un parcours assez surprenant. D’ailleurs si vous ne le finissez pas, vous sortirez et devrez chanter une petite rengaine filmée, en vous proclamant la poule mouillée de la soirée !

Enfin vous pouvez choisir d’aller au Parc de la Ronde, un parc d’attractions, où vampires, et démons attendent les visiteurs pour une nuit d’émotions fortes, entre les tours de manèges qui vous mettront sens dessus-dessous et les surprises au détour des allées qui vous feront pleurer…de rire.

Ambiance macabre à gogo

Le centre-ville de Montréal est toujours vivant et occupé. Après 17h quand les bureaux se vident, le paranormal prend place. De sombres secrets, des cimetières oubliés, des bâtiments infestés de fantômes…Ici un hôtel hanté, là une église effrayante avec un démon présumé ou encore d'autres batiments où des fantômes ont été repérés...

Parmi eux le tristement célèbre Club 1234. Cette maison fantasmagorique et ancienne morgue a été transformée en une boîte de nuit des plus branchée. Visitez la chambre des dames ou le grenier ! Dirigée par l'acteur et conteur professionnel Donovan King, cette marche hantée est sûre de plaire aux chasseurs de fantômes. 

Pas d’automne sans Halloween !

Halloween est essentiellement la fête des enfants. Ils se déguisent, en diables, fantômes, sorcières, vampires, et squelettes, etc. Les maisons sont décorées de chauves-souris, chats noirs, hiboux, sorcières, mais surtout de potirons sous toutes ses formes. Les enfants, en groupe, vont de portes en portes à travers Montréal, réclamant bonbons et friandises. Et gare à celui qui refuse…

L’origine de la fête est religieuse. Halloween, vient de l’abréviation de All Hallow’s Eve, c’est à dire « La veille avant la Toussaint ». C’est également une fête païenne celte en l’honneur du Samhain, dieu de la mort et une fête romaine en l’honneur de la déesse des fruits et des arbres Pomona. Les couleurs d’ Halloween, noir et orange, combinent les deux idées : mort et moisson.La citrouille creusée en lanterne vient aussi des Celtes. Les Anglais et Irlandais creusaient les betteraves, les pommes de terre et les navets pour faire des lanternes d’Halloween. Cette coutume a gagné les États - Unis, où l’on a utilisé alors les citrouilles. On raconte qu’un Irlandais répondant au nom de Jack ne pouvait aller au ciel, après sa mort, parce qu’il avait été trop avare. Il ne pouvait pas non plus aller en enfer, car il avait fait de mauvaises plaisanteries au diable. Il fut donc condamné à errer tout autour de la terre avec sa lanterne (à qui il donna son nom).

Montréal en bref

Comment y aller ?

Consultez toutes nos offres sur les vols vers Montréal. Pour faire des économies sur vos vacances à Montréal, achetez ensemble vos billets d'avion et votre hébèrgement sur Expedia.

Où dormir ?

Il y a beaucoup d'hôtels à Montréal ! Prenez par exemple un hôtel dans le centre ville de Montréal.

A voir à faire à Montréal 

Préparez votre séjour à l'avance et réservez quelques activités et visites à Montréal.