Retourner aux résultats

La Petite Italie à Montréal

Sandrine

Sandrine a posé ses valises à Montréal depuis plus de 10 ans maintenant. Elle révèle conseils et recommandations pour vos prochaines vacances en Amérique du Nord. En avant !

Amateur de café « stretto », de produits locaux biologiques, envie de découvrir Montréal dans son authenticité ? Alors ce coin de la ville est parfait pour vous. Impossible d’y résister ! Ici, on est dans le cœur gourmand et vivant de la métropole. Préparez-vous à entendre parler Italien tout au long d’une balade savoureuse...

Comme en Italie

Un début de journée caféiné

Impossible de commencer la visite sans déguster un bon café ! Ce ne sont pas les établissements qui manquent dans le coin. Dans les années 1920, une vague d’immigrants italiens à envahi le quartier, et le Café Italia fût le premier café italien à ouvrir ses portes. Les gens s’y retrouvaient pour boire un vrai expresso, bavarder entre eux, ou retrouver un coin de pays. Aujourd’hui le café est toujours aussi populaire. Tous les mercredis les habitués viennent y déguster de délicieux panini au poulet pané.

Du shopping !

Au fil de la promenade sur le boulevard Saint-Laurent, on côtoie des magasins de chaussures importées de Milan, une librairie italienne, Anatol, le plus vieux et le plus fourni des magasins d’épices de la ville.

Milano, est le supermarché typiquement italien connu et reconnu à Montréal. Vespa, bucatti, gelato, tout est là pour maintenir une ambiance italienne.

marche_jean_talon.jpg
Marché Jean Talon - Crédit: Sandrine Tordjman

Fruits et légumes au menu

On se dirige vers le marché Jean Talon, le poumon du quartier. On se sent soudain transposé dans un marché européen. Les « vrais de vrais » italiens habitent autour de ce marché et font pousser leurs fruits et légumes dans leur carré de terre. La foule est constituée d’habitués ou de futurs adeptes du lieu.

On passe d’étals en boutiques : maraichers biologiques, fromagers locaux, librairie culinaire, accessoires de cuisines,… et bien sur Chez Nino le plus connu des fruitiers du marché, réputé pour ses produits insolites importés de tous les coins du monde.

Un quartier en renouveau

Sortir et s’amuser

Depuis une dizaine d’années le quartier se refait une beauté. Il attire beaucoup de jeunes et des commerces insolites ouvrent leurs portes pour répondre aux nouveaux venus. Notre Dame des Quilles sur Beaubien est un bar/café où l’on peut boire un verre en jouant aux quilles. Si vous aimez les pizzas authentiques foncez à la Bottega.

La Dinette Triple Crown, rue Clark, avec son petit look déco vintage, propose, les beaux jours venus, que vous emportiez vos plats dans un panier à pique-nique pour aller savourer leur cuisine dans le parc juste en face (verres, couverts, serviettes, tout y est !).

Amusez-vous à jouer les amateurs de bière, au Vice-Versa sur Saint-Laurent, ou encore prendre un cours de cuisine avec le chef Stefano Faita à l’école culinaire Mezza-Luna rue Saint-Dominique, à côté de la Quincaillerie Dante.

notre_dame_de_la_defense.jpg
Eglise Notre-Dame de la Défense - Crédit : Sandrine Tordjman

Les insolites du coin

Plusieurs églises du quartier sont transformées en appartements de standing, mais sur la rue Bélanger, l’église Notre-Dame de la Défense, sobre à l’extérieure, chargée à l’intérieur, donne un spectacle insolite certains dimanches. 

Après cette grande promenade, descendez vers la rue Beaubien et offrez-vous un moment de relaxation intense au spa l’Ovarium. Massage et bain flottants, un pur bonheur !

plan_petite_italie_0.jpg

Les restaurants à ne pas râter

C'est difficile de choisir un restaurant, car il y en a beaucoup et, beaucoup sont très bons !  Voilà ma selection :

• L’Impasto : une cuisine italienne, simple et savoureuse. C’est un nouveau resto tenu par Stefano Faita, un chef reconnu à Montréal, qui donne aussi des cours de cuisine avec sa maman à l’école de cuisine juste en face, la Mezza-Luna. 48 rue Dante.

 L'Inferno : une bonne pizzeria où toute une famille est aux fourneaux. 6850 rue St-Dominique.

• Le Petit Alep : cet établissement sort de la thématique italienne mais propose une cuisine syrienne et arménienne unique, et un cadre super sympa. 191, rue Jean Talon Est.

• Pho Tay Ho :  on y mange très bien pour vraiment pas très cher, une vraie cuisine vietnamienne ! Un resto asiatique très simple, mais savoureux. 6414 rue St-Denis.

Si vous prolongez votre promenade dans Villeray, il y a le très célèbre Tapeo, (511 rue Villeray). Des tapas originaux, raffinés une cuisine espagnole inventive et un service hors-pair. Et un peu plus loin un autre restaurant espagnol le Meson, avec la même chef en cuisine, Marie-Fleur St-Pierre, qui concocte de ce côté de la rue des plats plus bistro. Le restaurant est souvent plein, donc réservez avant de passer (345 rue Villeray).

Les petits bars sympas du quartier

Pour un cocktail, une bière locale ou des gins d’hommes, j'ai plusieurs adresses à vous recommander qui satisferont plus d’une gorge assoiffée !

• Le Pourvoyeur : situé près du marché Jean Talon, il est vite devenu le lieu de prédilection des habitants du quartier. Un peu hipster, un peu décontracté, et pas mal sympathique, ce bar sert des bières de micro-brasseries locales et à une belle collection de gins. 184 rue Jean Talon Est.

•  Le Vice Versa : cet établissement propose des dégustations de bières québecoises. Vous pouvez vous retrouvez avec 8 bières différentes devant vous, à déguster, tout en écoutant un groupe ou un chansonnier. L’ambiance est chaleureuse et on y traine avec plaisir. 6631 Boulelvard St-Laurent.

• LeMiss Villeray : il est agréable à fréquenter quel que soit l’âge ou le style. On peut y manger et regarder un match de hockey tout en buvant un cocktail ou une bière. Le lundi les filles sont à l’honneur et ne payent pas leur consommations à partir de 22h ! 220 rue Villeray.

• LeHuis Clos : sur Saint-Denis, il ne désemplit jamais. On peut y boire et y manger aussi, et déguster des cocktails épatants comme l’espresso Martini (vodka, espresso et Kalhua). 7659 rue St-Denis.

Les meilleurs brunchs et cafés du quartier

• Café Italia : pour aller boire son espresso dans la Petite Italie. Le décor est resté comme aux premier jours de l’ouverture et on rencontre des habitués italiens qui fréquentent le lieux depuis plus de 40 ans et qui ont toujours une anecdote à raconter. 6840, boulevard St-Laurent.

• Café Beaufort : sur Beaubien, il  est bien plus récent, mais va durer des années. L’endroit est vivant, les gens viennent y travailler ou se rencontrer. Il y a toujours de petites choses à grignoter et des brunchs délicieux venus des contrées Norvégiennes. Un café charmant comme on les aime ici. 414, rue St-Zotique Est.

• Café Larue et fils : il sert de fabuleux cafés fait par un barista soucieux des détails. Ils viennent d’acquérir une ancienne ambulance Citroen de 1975, transformée en coffee truck. C’est vraiment cool. 244, rue de Castelnau Est.

• Chez Régine : un lieu de péché gourmand qui vaut vraiment le détour pour ses brunchs, son décor baroque et très coloré à l’image des propriétaires. Les brunchs sont un vrai régal, et des shooters de jus de légumes et de fruits pour une mise en bouche sont gracieusement offerts des que l’on s’installe. 1840 rue Beaubien Est.

Les petites boutiques à connaître

Petites boutiques de jeunes créateurs locaux, il y en a pour tous les goûts.

• Articho et Tah-Dah : voilà deux boutiques qui représentent plusieurs artistes et créateurs québecois, en offrant des objets pour la maison, pour soi-même ou pour les enfants. 300 rue Villeray et 156 rue Jean Talon Est. 

• Anatol : c’est la caverne d’Ali Baba des épices. Le paradis des gourmets. 6822, rue St-Laurent.

• La librairie Gourmande au Marché Talon : pour les cuisiniers en herbe. C'est un saut indispensable pour qui aime les livres de cuisine. Le petit plus c’est qu’en sortant tout content du magasin avec son livre on peut aller se ravitailler au marché. 7070 rue Henri-Julien, Marché Jean Talon.

• Ils en fument du bon : les patrons du Pourvoyeur ont ouvert cette épicerie québecoise artisanale au nom très coloré. Ne vous méprenez pas, ils parlent ici du jambon ou du saumon ;) ! Allez-y vous n’en sortirez pas sans une bouteille de bière du terroir, et un en cas délicieux. 176 rue Jean Talon Est.

L'achitecture du quartier

Peu de théâtres sont anciens à Montréal. Le Théâtre du Château est l’un des 3 rares bâtiments Art Déco à avoir été préservé. Il se situe sur la rue Saint-Denis tout prêt du marché Jean Talon. Il a été construit en 1931.

Il comprend un corps de bâtiment principal logeant la salle de cinéma et un corps de bâtiment latéral, plus bas, abritant des commerces au rez-de-chaussée et des logements aux deux étages supérieurs.

Il avoisine un autre lieu classé monument historique dans la petite Italie, le Théâtre Rivoli. Ce cinéma a été construit en 1926 pour United Amusement et fut en service plus de 50 ans. C'est dans les années 80 qu'il fut transformé en magasin. À son ouverture, il possédait 1600 sièges !

Montréal en bref

Comment y aller ?

Bénéficiez de nos prix sur les vols vers Montréal. Achetez ensemble vos billets d'avion et votre hébèrgement sur Expedia et économisez sur vos vacances à Montréal,

Où dormir ?

Quel que soit votre budget ou vos envies, vous trouverez un hôtel à Montréal qui vous convient à coup sûr !

A voir à faire à Montréal 

Préparez vos vacances et réservez à l'avance quelques activités et visites à Montréal.

Recette

Biscottis aux canneberges et aux pistaches

Ingrédients

  •  500 ml (2 tasses) de farine
  •  7,5 ml (1 1/2 c. à thé) de poudre à pâte
  •  180 ml (3/4 tasse) de sucre
  •  60 ml (1/4 tasse) de beurre non salé, froid
  •  1 oeuf
  •  105 ml (1/3 tasse + 2 c. à soupe) de lait
  •  5 ml (1 c. à thé) d'extrait de vanille
  •  180 ml (3/4 tasse) de canneberges séchées
  •  180 ml (3/4 tasse) de pistaches mondées entières, non salées

 

Préparation

Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans le bol du robot culinaire, mélanger les ingrédients secs. Ajouter le beurre et mélanger jusqu'à obtenir une texture grumeleuse.

Ajouter l'oeuf, le lait et la vanille. Mélanger légèrement.

Placer la pâte dans un bol et finir de la mélanger avec les mains, en ajoutant les canneberges et les pistaches.

Former deux rouleaux de 25 cm (10 po) de longueur. Déposer les rouleaux sur la plaque.

Cuire au four pendant 35 minutes.

Retirer du four et laisser refroidir pendant 20 minutes. À l'aide d'un couteau à pain bien tranchant, couper le rouleau à la diagonale, en tranches de 2 cm (3/4 po) d'épaisseur.

Déposer les tranches sur la même plaque, remettre au four et cuire à 180 °C (350 °F) pendant 25 minutes. Laisser refroidir sur une grille.