Retourner aux résultats

New York, 48h dans le berceau du baseball

Visitez New York à travers les sites historiques du baseball et des lieux incontournables de la culture sportive locale.   

Le baseball est à New York ce que le football est à Paris ou à Marseille : un sport fédérateur dont les équipes font la fierté des habitants. Vivez l’émotion des supporters des Yankees et des Mets dans les hauts lieux de ce sport américain !

JOUR 1

Cap sur le Yankee Stadium

Partez à la découverte du temple des Yankees, célèbre équipe de baseball new-yorkaise. Depuis Manhattan, le métro vous conduit rapidement aux portes du Yankee Stadium. Arrivé à la station 161st St. – Yankee Stadium, vous voilà au pied de ce monument du sport. L’édifice est récent mais déjà mythique, car construit à l’emplacement de l’ancien stade de l’équipe.

Le New York Yankees Museum et le Monument Park comptent parmi les incontournables de la visite. Les tribunes, le terrain et la salle de presse sont aussi au programme en dehors des jours de match. À partir de 11 heures, vous pouvez vous restaurer dans le très animé Hard Rock Café du stade.

Renseignez-vous sur les prochains matchs disputés dans l’enceinte du Yankee Stadium. Vous n’êtes peut-être qu’à quelques heures de votre premier baseball game vu des gradins !

Le_Yankee_Stadium.jpg
Yankee Stadium. Photo par Groupe Canam sous licence CC BY-SA 3.0

Un après-midi avec les joueurs amateurs de Central Park

De retour à Manhattan, dirigez-vous vers Central Park, poumon vert de la Big Apple. Cet immense espace vert ne compte pas moins de 26 terrains de baseball. Ils sont régulièrement pris d’assaut par des joueurs amateurs ou confirmés. Répartis entre Heckscher Playground, Great Lawn et North Meadow, ils témoignent de la grande popularité du baseball.

Au printemps, des cours gratuits y sont dispensés : une aubaine pour les passionnés. Enfilez votre gant, prêt… lancez !

Puis rendez-vous à Time Square au Yankees Clubhouse Shop (245 W. 42nd St.). Vous y trouvez toutes sortes d’objets officiels à ramener dans vos valises pour entretenir le souvenir de votre week-end à New York.

JOUR 2

À la rencontre des Mets

Le Citi Field, stade officiel de la seconde équipe star du baseball new-yorkais se trouve au cœur du Queens. Descendez à la station Mets – Willets Point sur la ligne de métro 7. Vous sentez l’émotion vous envahir en admirant l’imposante façade et la rotonde contemporaine de ce stade rutilant.

Prenez le temps de parcourir le musée des Mets. Il retrace l’histoire de cette équipe qui contribue, depuis 1962, au rayonnement sportif de New York. L’intérieur du stade est ouvert aux visiteurs tous les jours jusqu’à 3 heures avant le début des matchs.

À midi, suivez les fans des Mets au Shake Shack pour déguster les sandwichs favoris des spectateurs assidus.

Une balade au Flushing Meadows Corona Park

Votre visite au Citi Field est l’occasion d’arpenter les allées du Flushing Meadows Corona Park, au cœur duquel le stade des Mets est installé. Aménagé en 1939 pour l’exposition universelle de New York, le parc accueille également les matchs de l’US open de tennis depuis 1978.

Flushing_Meadows_Corona_Park.jpg
Flushing Meadows Corona Park

Le baseball populaire du MCU Park

Descendez ensuite vers Brooklyn. Entre l’océan et les légendaires parcs d’attractions de Coney Island se dresse le MCU Park, stade officiel des Brooklyn Cyclones. Les supporters de cette équipe de ligue mineure réservent un accueil toujours chaleureux aux visiteurs curieux de découvrir le baseball new-yorkais.

À l’extérieur, admirez la statue de Jackie Robinson, joueur emblématique de l’ancienne équipe des Brooklyn Dodgers.

Si vous n’avez pas de billet pour les matchs de baseball prévus pendant votre séjour à New York, goûtez à l’ambiance bon enfant des sports bars de Manhattan. Le Foley’s Pub fait figure de référence en matière de baseball bar convivial et chaleureux.

Le « All Star Game », un match qui réunit les étoiles du baseball américain

Tous les ans à la mi-saison (juillet) se tient le All Star Game (match des étoiles) de la ligue majeure de baseball.

Les joueurs sélectionnés pour participer à cette rencontre sont désignés par les fans des différentes équipes. Historiquement, la ville de New York est celle qui a accueilli le plus de All Star Games (9) dans ses stades.

New York sous l’œil de Sam Wood

Les joueurs de baseball new-yorkais n’en finissent plus d’inspirer les réalisateurs américains. Dès 1942, Sam Wood retrace la carrière du légendaire Lou Gehrig dans un long métrage intitulé The Pride of the Yankees. Nominé 11 fois aux oscars, ce film est aussi classé 3e meilleur film de sport par les experts de l’American Film Institute.

New York en bref 

Quand y aller ?

Profitez pleinement de votre week-end sportif à New York en organisant votre séjour pendant la saison de la ligue majeure de baseball, entre début avril et fin septembre.

Comment se déplacer ?

En avion : vols directs depuis les grandes villes européennes.

Profitez de nos offres de vols en allant sur cette page.

Métro : Le réseau fonctionne 24h24. Les principaux stades de la ville sont très bien desservis. Les lignes express redeviennent local (omnibus) entre 22h et 6h.

Bus : Les lignes sont en service 24h24. Comme pour le métro, les tickets achetés à l’unité donnent droit à une connexion gratuite (bus ou métro) dans les 2 heures.  

Voiture : Il est facile de se repérer dans les rues perpendiculaires. Attention : stationnement souvent limité à 1h dans Manhattan

Taxi : Très nombreux de jour comme de nuit, tarifs abordables.  

Où dormir ?

A proximité du Yankee Stadium ? Vous pouvez sinon opter pour un hébèrgement près de Central Park pour être au coeur de la grosse pomme. Le quartier de Brooklyn est aussi une solution idéale, et plus abordable.

Où manger ?

Shake Shack Citi Field : 12301 Roosevelt Ave, Queens

Foley’s pub : 18 West 33rd St., Korea Town

Stan’s sport bar : 836 River Ave, Bronx

Village Pourhouse : 64 3rd Ave, Lower Manhattan

Lansdownroad : 599 10th Ave, Hell’s Kitchen

Ils ont dit

« Je crois en la race humaine… Je crois en la bonté d’une société libre. »

Jackie Robinson, premier Afro-Américain à jouer en dehors des Negro Leagues, est un symbole de la lutte pour l’intégration des Noirs dans la société américaine. Il accède à la ligue majeure de baseball en 1947 au sein de l’équipe new-yorkaise des Brooklyn Dodgers. Il propulse son équipe 6 fois en tête de la ligue nationale entre 1947 et 1956. Bill James, historien du sport, place Jackie Robinson à la 32e place du classement des meilleurs joueurs de l’histoire du baseball.

Calendrier

5 évènements incontournables

Avril : « Opening day », ouverture de la saison de la ligue majeure de baseball

Juillet : All Star Game

Début août : Central Park Triathlon

Fin août : US Open de tennis au Flushing Meadow Corona Park

Novembre : Marathon de New York