Retourner aux résultats

Maroc : voyage au royaume des saveurs

Mettez vos papilles et vos pupilles en émoi lors de votre séjour gastronome au Maroc !

La cuisine marocaine est sans conteste l'une des meilleures au monde ! Aussi riche et variée que les couleurs du Maroc, elle vous invite à un voyage au pays des sens… Préparez vous à éblouir votre palais !

Des saveurs et des marchés

Un héritage culturel pluriel

Le royaume chérifien revisitait les saveurs et les goûts bien avant l’avènement des grands chefs étoilés. Influences berbères, méditerranéennes, orientales, juives, andalouses et même françaises composent une cuisine intrinsèquement liée à l’identité culturelle du Maroc.

Conjuguée à un savant dosage d’épices, de patience et de générosité, la gastronomie marocaine exhale 1 001 saveurs qui n’attendent que vous…

Des marchés hauts en couleur

Pour comprendre le subtil processus d’alchimie qui compose la cuisine marocaine, il faut arpenter ses marchésMenthe, poivrons, courges, tomates, olives et coriandre fraîche déclinent de magnifiques partitions polychromes sous vos yeux.

Votre nez n’est pas en reste. Fragrances de cumin, de cannelle, de gingembre et de safranplanent au-dessus des étals comme autant d’appels à la créativité culinaire. Puis, la criée pulse sur les marchés aux poissons et vos oreilles se gargarisent… Vous touchez là véritablement l’âme du Maroc 

harira.jpg
Harira

Des spécialités

Vous pensez que la gastronomie marocaine se limite au couscous ? Il est grand temps de tordre le cou aux idées reçues !

Des spécialités incontournables

La star internationale des plats marocains (qui figure parmi les mets préférés des français !) se déguste salé, sucré ou sucré-salé (tfaya). À côté de l’incontournable couscous concourent par milliers les tajines, longuement mijotés à l’étouffée dans des plats en terre conique traditionnels. Agrémentés d’olives, de citrons confits, d’amandes ou de pruneaux, ils constituent LE mets marocain par excellence…

Des pépites gustatives

Vous n’aimiez pas la soupe lorsque vous étiez enfant ? C’est parce que vous ne connaissiez pas la harira, cette soupe délicatement parfumée et traditionnellement servie pour rompre le jeûne du ramadan.

La Pastilla est, quant à elle, le fleuron de la cuisine marocaine. Sa fine pâte agrémentée de poulet, de pigeon ou de poisson a le don de propulser vos papilles au 7e ciel ! Sur les BBQ marocains, brochettes de bœuf, de keftas(viande hachée), d’agneau et de poulet mariné dansent en farandole. Accompagnées de zaalouk(caviar d’aubergines), de taktouka (tomates et poivrons) et de bqoula (salade d’épinards), votre palais ne sait plus où donner de la tête !

On ne vous parle même pas des poissons, des méchouis (agneau rôti), du rfissa (poulet mijoté servi sur feuilles de Trid) et des briouates (triangles feuilletés)… Pour cela, un deuxième voyage au Maroc s’impose !

Des douceurs ciselées comme des bijoux

La balance est restée à des kilomètres de là… Oubliez donc la course aux calories et craquez sur les chebakias (douceurs à bases de miel) et autres cornes de gazelles (pâtisseries à la pâte d’amande). L’incontournable thé à la menthe accompagne le tout… N’essayez même pas de vous substituer à cette tradition ancestrale ; vous n’y parviendriez pas… tant elle est divine !

Chebakias.jpg
Chebakias

Des ateliers et des producteurs

Ateliers de cuisine

La subtilité des mets marocains peut insuffler une irrépressible envie de troquer sa fourchette contre un tablier de cuisine… Si le symptôme apparaît, enfilez votre toque de chef et pénétrez sans attendre dans les coulisses du laboratoire culinaire marocain. Rejoignez un atelier d'initiation pour nourrir votre cahier de recettes.

Où ?

  • Riad Monceau : 7/8 derb Chaabane, Marrakech.
  • La Maison arabe : derb Assehbi, Marrakech.
  • Riad Fès : 5 derb Ben Slimane Zerbtana, Fès.
  • Atelier de cuisine Madada : 5 bis, rue Youssef el Fassi, Essaouira.

Les producteurs

Envie d’en savoir plus sur ces alchimistes qui façonnent l’expression du terroir marocain ? Rendez-vous chez les producteurs qui s’apprêtent à vous conter la terre, le safran et les vinsmarocains aux accents parfumés et ensoleillés. 

Où ?

  • La safranière de l’Ourika (safran) : ferme Boutouil Takateret, Tnin l'Ourika, km 34 Marrakech.
  • Domaine et cave du Val d’Argan (vin) : km 35, Ounagha/Essaouira.
  • Château Roslane (vin) : 11, rue Ibnou Khaldoum, Meknès.

À l’issue de ces ateliers et rencontres, vos souvenirs de vacances au Maroc seront aussi intenses qu’atypiques !

Il était une fois...

On raconte qu'à Marrakech, un couple  passait son temps à se chamailler. Un jour la femme dit à son mari « Tu ne pourras jamais te passer de moi, tu ne sais même pas faire à manger ». Vexé, l’homme ne s’avoua pas vaincu pour autant…

Il prit tous les ingrédients qu’il trouva dans la cuisine (bœuf, ail, cumin, safran, citron confit, beurre rance, huile d’olive) et qu'il mélangea dans une jarre, appelée tanjia. Ne sachant comment se servir d’un braséro, il déposa le tout sur les cendres du four du hammam. Quelques heures plus tard, la Tanjia, spécialité culinaire de Marrakech, était née…

Mythe ou réalité, elle reste, de nos jours, le plat préparé par les hommes… À vos fourchettes !

Le Maroc sous la plume de Fatema Hal 

Enfant d’Oujda, ethnologue de formation, conceptrice et propriétaire du restaurant Mansouria(Paris, 11e), Fatema Hal est devenue une icône de la cuisine marocaine. Dans son ouvrageFille des frontières, elle revient sur son parcours, de son enfance jusqu’à sa rencontre avec les dadas, anciennes esclaves, gardiennes des traditions culinaires ancestrales. Entre youyous, parfums de hammam et recettes gourmandes, ce livre s’impose comme un hymne aux femmes et à la gastronomie marocaine !

Le Maroc des saveurs en bref

Quand y aller ?

Il n’y a pas de saison pour visiter le Maroc gourmand, il se visite toute l’année !

Comment se déplacer ?

La location de voiture est un must pour entreprendre un circuit à travers le Maroc. Bus et trains permettent également de rallier les principales villes. Les petits taxis, nombreux et bons marchés, sont parfaits pour circuler dans les cités touristiques.

Où dormir ?

À MarrakechFèsCasablancaTanger ou Rabat pour leurs comptoirs gourmands. Dans lacampagne marocaine pour un retour aux racines, et pour vivre, peut-être, l’expérience d’un repas chez l’habitant. 

Où manger ?

Al Fassia : 55, boulevard Zerktouni, résidence Tayeb 1er, Guéliz, Marrakech.

Les Jardins de la Médina : 21, derb Chtouka, Kasbah, Marrakech.

Ch'hiwates du terroir : 7, rue d’Oran, Hassan, Rabat.

La Fibule : rue Ras el Hank, boulevard de la Corniche, Casablanca.

Avant de partir…

Formalités d’entrée : pour les ressortissants de l’Union européenne, un passeport en cours de validité suffit. Un visa d'entrée n'est pas requis.

Santé : l’infrastructure sanitaire est satisfaisante, mais onéreuse dans les établissements privés. Avant de partir, pensez à souscrire une assurance assistance rapatriement.

« Ce qui m'intéresse dans la cuisine c'est de faire rêver les gens et de retrouver le sens du voyage »

Fatema Hal, représente une véritable ambassadrice de la cuisine marocaine. Elle s'est attelée pendant vingt ans à rassembler des recettes traditionnelles, transmises de mères en filles au coeur de son pays d'origine. Elle  a créé son restaurant marocain, le Mansouria, à Paris.

3 évènements incontournables

Février : Fête des amandiers (Tafraoute) ; vallée des Ammelm en fête

Mai : Fête du miel (Imouzzer des Ida Outanane)

Novembre : Festival international du safran (Taliouine)