Retourner aux résultats

Lisbonne, son fado mais pas que !

Laissez résonner en vous la beauté du fado, « la » musique lisboète par excellence

Lisbonne est un port, une capitale de passage et de métissage depuis des siècles : des caractéristiques qui lui valent naturellement d’être le lieu de naissance du célèbre fado ! Aujourd’hui, les artistes portugais et la jeunesse européenne transforme Lisbonne en une scène en pleine ébullition, ou l’électro côtoie l’expérimental et le rock bariolé… 

✈ Et si vous partiez découvrir Lisbonne ? ✈
Profitez des offres Expedia en cours et offrez-vous un séjour à -30% !
Réservez avant le 30 Avril et voyagez jusqu'au 30 Mai !

JOUR 1

La « saudade » du fado dans les ruelles de la vieille ville

Emblème culturel du Portugal, le fado serait né au XIXème siècle dans les bas-fonds des quartiers portuaires, en relation étroite avec l’expansion maritime dans laquelle les portugais détenaient une place majeure. Accompagnés par un guitariste classique et un joueur de guitarra (sorte de cistre médiéval), les interprètes racontent l’exil, des histoires du quotidien, des amours perdus... En résumé, ils chantent la saudade. Ce mot portugais considéré comme intraduisible évoque un mélange de nostalgie, de tristesse et de mélancolie, ponctué d’une douce touche d’espoir.

Promenez-vous dans la vieille ville et laissez-vous imprégner de son ambiance traditionnelle. Perdez-vous dans ses ruelles, admirez les azulejos que vous croisez et savourez votre balade. Bienvenue à Lisbonne ! Faites une petite pause gourmande : le poisson est bien sûr au menu : goûter au fameux bacalhau !

Pour ceux qui s’intéressent à la genèse de cette musique, continuez votre journée par un détour au petit musée du fado, dans le quartier d’Alfama. Grâce à l’audioguide, la visite se révèle très didactique et instructive. Et la collection d’instruments, d’affiches et de vinyles des années 1920 vaut vraiment le détour !

Musée du fado.jpg
Musée du Fado - Photo par Rabby Rabby sous license CC BY 2.0.

Entre nostalgie et festivité

La magie de cet art populaire vous emporte ensuite dans les tavernes rustiques où l’on chante le fado vadio (comprenez fado « vagabond »),  interprété à la volée entre les tables par des passionnés… Poussez les portes du Tasca do Careca, dans le quartier peu touristique de Saldanha, ou encore de l’Esquina de Alfama ou de la Taberna do Julião.

Réservez aussi une soirée dans une maison de fado traditionnel. La qualité artistique est supérieure au fado des tavernes, mais l’ambiance peut y être moins envoûtante. Pour cela dirigez-vous vers Adega Mesquita ou Timpanas dans la Bairro Alto.

Nuit électronique dans la capitale portugaise

Après le fado, pourquoi pas un peu d’électro pour danser jusqu’au petit déjeuner ! LE club de la ville, c’est le Lux. Il serait la propriété de John Malkovich. Cameron Diaz et Prince viendraient y boire quelques cocktails de temps en temps… Bref, si vous êtes branché jet-set, paillette et dance-floor, cet endroit est fait pour vous ! La déco est somptueuse et la terrasse offre une vue à couper le souffle. Vous pouvez également vous déhancher au Lust, ou dans la splendide cave voûtée du Ministerium Club

JOUR 2

Le milieu alternatif de Lisbonne

Savourez un petit déjeuner dans une pastelaria pour bien commencer la journée. Vous voilà fin prêt à attaquer vos visites historiques et artistiques ainsi que vos promenades nonchalantes dans la capitale portugaise. C’est parti !

Depuis la fin de la dictature et les bouleversements économiques des années 1980, Lisbonne s’est transformée. Le fado utilisé comme hymne durant la dictature a laissé place à l'émergence d'un mouvement alternatif. De nombreux entrepôts laissés à l’abandon ont été reconvertis en squats artistiques.

Située dans une ancienne usine d’armement, la Fábrica do Braço de Prata est un centre pluridisciplinaire qui accueille, dans ses différentes salles, des expositions, des restaurants, des bars, des librairies… et des concerts ! Du jazz à la musique expérimentale, tout y passe ! N’hésitez pas à vous perdre, admirer, écouter…Vous pouvez aussi déjeuner sur place, et même boire un verre !

(Le mercredi a lieu un bal très couru, où toutes les générations viennent danser sur la nouvelle musique folklorique portugaise. Un rendez-vous immanquable si vous êtes dans le coin !)

Centre culturel de Belém.jpg
Centre culturel de Belém - Photo par Jean-Pierre Dalbéra sous license CC BY 2.0.

Encore plus de visites underground !

Prolongez votre après-midi au LX Factory qui héberge, à quelques mètres du Pont du 25 avril, des artistes résidents présentant leur travail lors de portes ouvertes hebdomadaires. Vous pouvez aussi y passer une très bonne soirée ! L’endroit est très connu pour ses fêtes à l’occasion desquelles les meilleurs DJ underground de la ville chauffent l’ambiance de cette vieille usine…

La Galeria Zé dos Bois est une bâtisse du Bairro Alto au look improbable qui s’est spécialisée dans l’art contemporain. Surveillez de près la programmation, car des pointures comme Thurston Moore de Sonic Youth et Animal Collective y ont déjà joué… Plus traditionnel, le club Music Box reçoit un grand nombre d’artistes rock et organise des festivals tout au long de l’année.

Sans oublier un grain de symphonie !

Pour les amateurs, Lisbonne renferme évidemment plusieurs lieux dédiés à la musique classique. Le nouveau Centre culturel de Belém accueille l’orchestre symphonique de la ville et présente une programmation riche et variée, tout comme la fondation Calouste Gulbenkian. Le Coliseu dos Recreios est une magnifique salle de concert datant de 1890 qui propose entre autres aux Lisboètes des récitals de grands musiciens classiques locaux ou internationaux.

Vous allez repartir de Lisbonne de la musique plein la tête !

Du jazz sur la Place de la Joie

Le Hot Clube de Portugal est l’un des plus vieux clubs de jazz d’Europe.

Au lendemain de la guerre, quand les vols transatlantiques faisaient escale à Lisbonne, les plus grands artistes américains en profitaient pour faire quelques sets dans cet endroit devenu mythique.

Après quelques années de restauration, le club a récemment rouvert ses portes. Il accueille une école de musique et offre une programmation de qualité tous les soirs, de 22h à 1h.

Le Fado sous l’œil de Carlos Saura

Avec Fados, sorti en 2007, le célèbre réalisateur espagnol vous présente ses déambulations dans les rues de Lisbonne, à la recherche de la saudade et des racines du fado… Dans cette curieuse création, entre le documentaire et la comédie, on croise Amalia Rodrigues, Chico Buarque, Carlos do Carmo, Caetano Veloso… Une belle introduction à votre séjour musical !

Lisbonne en bref

Quand y aller ?

Lisbonne est splendide à la belle saison, et les activités culturelles et artistiques ne prennent pas de vacances !

Comment se déplacer ?

À Lisbonne, monter dans un tramway est presque une obligation, ne serait-ce que pour la photo ! La Lisboa card se paye à la journée et vous ouvre les portes des transports en commun. Elle vous fait aussi bénéficier de réductions dans les musées…

Où dormir ?

Les baroudeurs en quête d’animation se tournent vers les auberges de jeunesse dans les quartiers historiques.

Si vous recherchez plus de confort, favorisez les hôtels de ces mêmes quartiers de l’Alfama et du Bairro Alto.

Où manger 

Esquina de Alfama : 4 rua de São Pedro, Lisbonne

Resto do Chapito : Costa do Castelo, 1/7, Lisbonne

Adega Machado : 91 rua da Norte, Lisbonne

Velho Pateo de Santana : 6  Rua Doutor Almeida Amaral, Lisbonne

Dîners traditionnels, chanteurs de fado ou cabarets dansants, le tout dans une ambiance inoubliable…

« Je pense que le fado parle de la vie, de celle qui existait dans les années 1940 et 1960, mais aussi [de celle] qui existe [aujourd’hui]. Il ne s’agit plus de parler des clichés de la société portugaise, de la mer, des marins, des découvreurs qui partaient et des femmes restées seules à pleurer. Le fado représente beaucoup plus que ça, c’est parler d’aujourd’hui, de la guerre s’il le faut. »

Cristina Branco, est l’une des grandes voix du fado contemporain, elle vous livre ici en ces quelques phrases sa définition du fado…

4 évènements incontournables

Février : Festiva de Fado, c'est l'occasion de découvrir pendant 10 jours la musique portugaise et ses évolutions.

Juillet : Optimus Alive, le rock prend ses quartiers d’été à Lisbonne, avec chaque année des têtes d’affiches à faire des jaloux !

Juillet : Super Bock Super Rock, festival de musique rock

Août : Concerts d’été à la fondation Gulbenkian, les concerts de jazz se succèdent tous les soirs en plein air. Un must !